Risques psychosociaux : les prévenir, y remédier

Publié le par Sirieix

Risques psychosociaux : les prévenir, y remédier

Qu'est-ce que les risques psychosociaux (RPS) ?

D’après le Ministère du Travail, les risques psychosociaux recouvrent des risques professionnels qui portent atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés : stress, harcèlement, épuisement professionnel, violence au travail… Ils peuvent entraîner des pathologies telles que des dépressions, des maladies psychosomatiques, des problèmes de sommeil mais aussi générer des troubles musculosquelettiques, des maladies cardio-vasculaires voire entraîner des accidents du travail.

Que dit la loi ?

La loi impose au chef d'entreprise l'obligation de protéger la santé de ses employés.

Article L4121-1 du Code du Travail : "L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs."

Comment identifier les RPS ?

On a coutume de parler des risques psychosociaux en termes d'effets (la santé de la personne) et non en termes de causes (les conditions de travail). Pour faciliter leur repérage, le rapport Gollac (Ministère du Travail, avril 2011) propose six groupes de facteurs de cause :

  1. Intensité au travail et le temps de travail (horaires, durée...)
  2. Exigences émotionnelles (devoir cacher ses émotions face au public, à la souffrance, masquer sa peur...)
  3. Autonomie au travail (monotonie, ennui, solitude...)
  4. Rapports sociaux au travail (aspects relationnels internes ou externes)
  5. Conflits de valeurs (éthique, qualité...)
  6. Insécurité de la situation de travail (changements...)

Pour résumer, on peut ramener les RPS à trois grandes catégories :

  • le stress (rapports avec le travail)
  • la violence interne (rapports avec la hiérarchie ou les collègues)
  • la violence externe (rapports avec le public, l'agressivité extérieure)

Comment prévenir les RPS ou y remédier ?

Trois grands types de préventions sont possibles, qui se distinguent par leurs objectifs et leur efficacité :

  • La prévention primaire cherche à combattre le risque à la source pour éviter son émergence. Elle vise une prévention durable sur le long terme. Cela consiste par exemple à éviter les risques, adapter le travail à l'homme, prendre des mesures de prévention collective, etc.
  • La prévention secondaire s'attache à renforcer la résistance des salariés. On ne cherche plus à éviter le risque, mais à préparer les travailleurs pour y faire face. Elle est efficace uniquement à court terme. Il s'agira par exemple de formations (secourisme, gestion du stress...)
  • La prévention tertiaire s'apparente à la remédiation. Elle prévoit les actions à faire pour réagir à l’urgence des situations, dans l'instant immédiat. On trouvera par exemple les procédures de prise en charge des individus en souffrance.

Ma mission de consultant

Je suis habilité par la DIRECCTE comme IPRP : intervenant en prévention des risques professionnels. J'ai suivi une formation à l'INRS et à la CARSAT pour acquérir les compétences de base en prévention, savoir analyser un accident du travail, prévenir les risques psychosociaux.

Les RPS doivent figurer sur le document unique comme les autres risques professionnels. Je peux apporter une aide méthodologique au comité chargé de mettre à jour le document unique et de définir un programme de prévention, au sein de l'entreprise.

De plus, en tant que médiateur, je peux intervenir pour remédier aux situations conflictuelles.