Au coeur des projets, les hommes

Ma mission : contribuer à l'évolution des groupes humains vers le bien-être et la performance

Au coeur des projets, les hommes

Conseil n°1 : se donner la politique de ses moyens

Après plusieurs années d'expérience professionnelle, les deux conseils les plus utiles que j'ai pu donner à mes clients sont :

  1. Il faut se donner la politique de ses moyens.
  2. Il faut se donner les moyens de sa politique.

Pardonnez-moi ce truisme ! Quoique, à bien y réfléchir, ce n'est pas si simple qu'il y paraît. Pour se donner la politique de ses moyens, il faut garder son cap et tirer des bords entre deux écueils, louvoyer entre Charybde et Scylla. Et pour cela, il est indispensable de faire la distinction entre problèmes et limitations.

Une limitation est un problème qui n'a pas et ne peut pas avoir de solution ; par exemple, je ne peux rien faire au fait de vieillir, ni au fait que je sois mortel. Un problème, ou une situation problématique, se pose chaque fois qu'il y a un écart entre la situation initiale et l'état projeté.

Charybde, c'est la tentation de l'objectif inatteignable, la politique irréaliste, bien au-delà de ses moyens. "Ô homme ! considère d'abord ce que tu te proposes, et vois ensuite, en étudiant ta nature, si tu en es capable. Tu veux être pentathle ou lutteur ? Regarde tes bras, tes cuisses, examine tes reins. L'un, en effet, est né pour une chose ; l'autre, pour une autre." (Manuel d'Epictète, XXIX). Charybde, c'est le déni ou la méconnaissance de ses limitations.

Scylla, en revanche, c'est la confusion qui pousse à voir les problèmes comme étant des limitations. La politique, dans ce cas, manque d'ambition, reste frileuse, ne prend pas de risque. C'est une politique de "gagne-petit". Pour vaincre Scylla, il faut se remémorer la phrase célèbre de Mark Twain : "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."

Se donner la politique de ses moyens, c'est donc d'abord savoir évaluer ces derniers. La première étape consiste à bien identifier ses ressources et ses compétences. Les ressources, ce sont tout ce qui peut être mobilisé pour faire avancer son projet, que ce soit des ressources intrinsèques, comme les connaissances (savoirs), les capacités (physiques, mentales), les qualités, ou des ressources extrinsèques, comme les relations, les richesses, le climat, etc. Avoir des compétences, c'est être capable de mobiliser ses ressources à bon escient.

Alors, en résumé :

  • Distinguez ce qui pose problème et ce qui restera une limitation.
  • Recensez vos ressources et vos compétences.
  • Définissez votre politique de telle sorte qu'elle soit à la fois réaliste et ambitieuse.
  • Puis mobilisez vos ressources pour réaliser votre projet : c'est alors qu'il faut se donner les moyens de sa politique.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :