122. Parlez-vous égalité ?

Publié le par Sirieix

122. Parlez-vous égalité ?

L'égalité femmes-hommes passe par la restauration de l'égalité dans le langage. Les mots que nous utilisons tous les jours façonnent les images, les représentations que nous avons des femmes et des hommes.

Savez-vous que, jusqu'à la fin du XVIIème siècle, c'est la règle de proximité qui s'appliquait en grammaire pour accorder les adjectifs féminins et masculins ? L'accord se fait alors avec le terme le plus proche de l'adjectif dans la phrase, ce qui donne : « Que les hommes et les femmes sont belles !».

La règle précisant que le masculin l'emporte sur le féminin finit par s'imposer pour des raisons qui ne doivent pas grand-chose à la linguistique : à cette époque, la supériorité masculine va tout simplement de soi. « Lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l'emporte », affirmait l'abbé Bouhours dès 1675. « Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle », complète élégamment, en 1767, le grammairien Nicolas Beauzée.

Et ce, malgré l'intervention des citoyennes pendant la Révolution : « Article 3. Le genre masculin ne sera plus regardé, même dans la grammaire, comme le genre le plus noble, attendu que tous les genres, tous les sexes et tous les êtres doivent être et sont également nobles. » (Requête des dames à l'Assemblée nationale, projet de décret, 1792).

La généralisation de l'école primaire au XIXe siècle qui a permis d'imposer la nouvelle règle, et de faire disparaître les autres types d'accord.

"Ce n'est pas la langue française qui est sexiste, ce sont ses locuteurs et locutrices. Qui ne sont pas responsables de ce qu'on leur a mis dans la tête, mais de ce qu'elles et ils en font." (Eliane Viennot professeure de littérature française de la Renaissance à l'Université Jean Monnet, Saint-Etienne).

Pour aller plus loin, voyez les préconisations d'Eliane Viennot pour rétablir un langage plus respectueux d'égalité : http://elianeviennot.fr/Langue-prec.html