Et le pays le plus heureux est ...

Publié le par Sirieix

L'institut Gallup a réalisé une étude mondiale publiée dans la revue américaine Journal of Personality and Social Psychology. Cette étude mondiale a été menée auprès de 136.000 personnes dans 132 pays différents, entre 2005 et 2006. Son postulat de départ : il existe deux définitions du bonheur. D'un côté, le bonheur lié à un sentiment de bien-être général. De l'autre, celui que l'on tire de moments spécifiques de joie. Si la première définition dépend largement des revenus personnels et de la richesse de l'Etat dans lequel on vit, la seconde répond plutôt à la façon dont les besoins psychologiques et sociaux de chacun sont comblés, expliquent les chercheurs de Gallup.

Ce sont les Danois qui sont les plus heureux d'un point de vue général, et les Néo-Zélandais, qui sont les champions des moments de joie.

Bien qu'étant le pays le plus riche du monde, les Etats-Unis n'arrivent qu'en 16ème position du classement établi par Gallup en ce qui concerne le bien-être général. Cette étude met en évidence l'importance des relations sociales !

Voir les commentaires

Les médiateurs du Pacifique

Publié le par Sirieix

En 1997, Charles Belmont a réalisé un film documentaire: "Les médiateurs du Pacifique", qui a été diffusé une fois sur une chaîne publique. Je cherche depuis des années à me procurer le DVD de ce film, sans succès. Pourtant, cela me permettrait d'appuyer mon cours sur la négociation. Merci d'avance à ceux qui auraient des tuyaux pour moi à ce sujet...

Voici l'histoire :

Avril 1988 : la violence explose en Nouvelle-Calédonie. Prise d'otages, assassinats, milices armées, la guerre menace. 
Comment empêcher deux communautés de s'affronter ? Comment concilier Kanak et Caldoches qui ont tant de morts à se reprocher mutuellement ? Comment arrêter l'engrenage ?

Le nouveau Premier Ministre, Michel Rocard, hérite ce dossier devenu explosif. Il confie une mission de médiation à Edgar Pisani. Celui-ci rassemble sept personnalités pour mener à bien ce projet, sept hommes totalement différents qui seront les Médiateurs du Pacifique. Un prélat catholique, un pasteur protestant, un dignitaire franc-maçon, soit des personnalités issues des trois grandes familles spirituelles qui comptent sur le Caillou. Un préfet rocardien, un préfet barriste, un ancien directeur de la gendarmerie gaulliste, un commissaire délégué, soit quatre serviteurs de l'Etat.
La mission durera 22 jours. Vingt-deux jours pour renouer les fils. Vingt-deux jours pour écouter, pour se faire accepter. Pour parler, faire parler. Pour s'imprégner de la culture des uns et des autres. Comprendre leurs inquiétudes, marier leurs espérances. Pour imaginer un projet de vie démocratique dont chacun deviendrait acteur. Pour passer de la confrontation guerrière à l'acceptation mutuelle.
Le film raconte cette extraordinaire aventure. 

Voici ce qu'en dit Charles Belmont, le réalisateur :
[ ... ] cinéaste, j'ai réalisé peu de films; certains d'entre eux ont compté dans la vie des gens, et aussi dans la mienne. Rak est de ceux-là. C'est curieusement à travers ce film que Les Médiateurs du Pacifique est né.
Il y a un peu plus d’un an, Rak fut projeté et débattu en ma présence par des femmes et des hommes agissant en médiateurs dans leur vie quotidienne. J'ai découvert ce jour-là une fonction rare : celle qui consiste à amorcer dans un conflit une parole de proposition, une parole qui donne la liberté de croire que le conflit peut être assumé par tous, grâce à la médiation.
En 1988, sept hommes étonnamment libres d'agir allaient vivre en Nouvelle Calédonie, alors au bord de la guerre civile, une aventure unique. Ils sont choisis par Michel Rocard, tout juste Premier Ministre, pour une mission très spéciale: celle de dialoguer. Pour ce faire, Michel Rocard accède à leur demande de sortir du champ politique. Dernier point: il offre à cette mission de médiation un « espace- temps » insolite, illimité et sans conditions.
Sur place, ces hommes vont alors agir ensemble, et aussi chacun dans son domaine propre ; ils vont jouer le rôle de témoin, d'exutoire, de reconnaissance des haines, des souffrances, et entraîner leurs interlocuteurs dans le domaine de l'utopie, imaginer avec eux une autre histoire, un autre avenir pour leur pays.
C'est à travers leur récit, d'abord enregistré, puis scénarisé, puis mis en scène, que j'ai filmé leur parcours émotionnel, intact aujourd'hui, comme sont encore chargées de vie les images filmées à l'époque.
Pendant les repérages, en présentant la coutume devant la tribu réunie de Gossanah - la coutume chez les Kanak c’est la clé qui peut vous ouvrir ou vous fermer une porte -, je leur dis ce que j'attendais d'eux, s’ils acceptaient de travailler avec nous.
C’était non pas une reconstitution de ce qu'ils avaient vécu en 1988, mais plutôt une évocation sensible de leur sentiment de rage et d'humiliation d'avoir été considérés à cette époque comme des sous-hommes par d’autres hommes.

Voir les commentaires

Réseaux sociaux : les 10 fautes qui tuent !

Publié le par Sirieix

Source : Apec

Les réseaux sociaux constituent un bon outil de recherche d'emploi mais ils nécessitent de la méthode. L'association pour l'emploi des cadres (Apec) a relevé les erreurs les plus courantes des candidats : un profil baclé qui n'est pas mis à jour, des contacts trop nombreux et / ou mal gérés, des demandes laissées sans réponse, etc... L'Apec a regroupé ces "10 fautes qui tuent" en trois chapitres : la création du profil, sa gestion quotidienne et le comportement à adopter. http://tinyurl.com/6985uph

Voir les commentaires

Desiderata

Publié le par Sirieix

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes. Dites doucement et clairement votre vérité ; et écoutez les autres, même le simple d'esprit et l'ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire. Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l'esprit. Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grands et plus petits que vous.

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressé à votre carrière, si modeste soit-elle ; c'est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps. Soyez prudent dans vos affaires ; car le monde est plein de fourberies. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d'héroïsme.

Soyez vous-même. Surtout n'affectez pas l'amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l'herbe. Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude. Au-delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous-même.

Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d'être ici. Et qu'il vous soit clair ou non, l'univers se déroule sans doute comme il le devrait. Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie la paix dans votre âme. Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Prenez attention.

Tâchez d'être heureux.

Max EHRMANN (1927).

 

NB : Je tiens le poème original en anglais à votre disposition (conseil@sirieix.fr) 

Voir les commentaires

Comment trouver l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

Publié le par sirieix

 Nigel Marsh, auteur et coach, donne sa version d'une vie équilibrée. Il parle avec réalisme, franchise, et humour, dans une conférence donnée en 2010 à Sydney. 

http://www.ted.com/talks/lang/fre_fr/nigel_marsh_how_to_make_work_life_balance_work.html

Cette vidéo est sous-titrée en français et dure 10:05

 

Voir les commentaires