Approchez l'amour et la cuisine avec un abandon insouciant

Publié le par Sirieix

Je prends la liberté de faire suivre le billet de Francine Baraban, qui rappelle de sages paroles du Dalaï Lama...


Tenez compte du fait que le grand amour et les grandes réussites impliquent de grands risques.
Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon.
Suivez les trois R : Respect de soi-même, Respect des autres, Responsabilité de tous vos actes.
Souvenez-vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance.
Apprenez les règles pour savoir comment les transgresser correctement.
Ne laissez pas une petite dispute meurtrir une grande amitié.
Lorsque vous réalisez que vous avez commis une erreur, prenez immédiatement des mesures pour la corriger.
Passez un peu de temps seul chaque jour.
Ouvrez vos bras au changement, mais ne laissez pas s'envoler vos valeurs.
Rappelez-vous que le silence est parfois la meilleure des réponses.
Vivez votre vie d'une façon bonne et honorable. Ainsi, lorsque vous vieillirez et que vous regarderez en arrière, vous en profiterez une deuxième fois.
Dans les désaccords que vous avez avec ceux que vous aimez, ne vous occupez que de la situation actuelle. Ne réveillez pas le passé.
Partagez votre savoir. C'est une manière d'atteindre l'immortalité.
Soyez tendre avec la terre.
Une fois par an, allez quelque part où vous n'êtes jamais allé auparavant.
Souvenez-vous que la meilleure des relations est celle dans laquelle l'amour que chacun porte a l'autre dépasse le besoin que vous avez de l'autre.
Jugez vos succès d'après ce que vous avez dû sacrifier pour les obtenir.
Approchez l'amour et la cuisine avec un abandon insouciant.

Voir les commentaires

Pourquoi X désigne-t-elle l'inconnue ?

Publié le par Sirieix

Une petite histoire linguistique va répondre (enfin !) à la grande question qui vous turlupine depuis vos années de collège, et trouble encore votre sommeil de temps en temps : pourquoi l'inconnue est-elle toujours désignée par "X" ?

 

Né(e) sous X

Plainte contre X

Rayon X

X-Files

...

 

Voir les commentaires

Et pourquoi ne pas adopter un nouveau système de vote ?

Publié le par Sirieix

Vous n'êtes pas sans avoir remarqué que le scrutin uninominal majoritaire à un ou deux tours, s'il est nécessaire à la démocratie, n'est cependant pas la panacée.

 

Condorcet avait déjà dénoncé ce paradoxe en 1785. Considérons par exemple une assemblée de 60 votants ayant le choix entre trois propositions A, B et C. Les préférences se répartissent ainsi (en notant A > B, le fait que A est préféré à B) :

23 votants préfèrent : A > B > C
17 votants préfèrent : B > C > A
2 votants préfèrent : B > A > C
10 votants préfèrent : C > A > B
8 votants préfèrent : C > B > A

Dans les comparaisons majoritaires par paires, on obtient :

33 préfèrent A > B contre 27 pour B > A
42 préfèrent B > C contre 18 pour C > B
35 préfèrent C > A contre 25 pour A > C

Ce qui conduit à la contradiction interne A > B > C > A...

 

Guy Carcassonne, juriste et professeur de droit constitutionnel, prône l'adoption (in "Et si on changeait tout..." hors-série Alternatives Economiques n°49, avril 2011) du mode de scrutin inventé par Balinski et Laraki ("Majority Judgment : Measuring, Ranking and Electing", The MIT Press, 2011).

Ce système consiste à noter et à classer les candidats, par exemple de -2 à +2 : je soutiens les candidats A et B (+2), si C gagnait je serais toutefois satisfait (+1), j'ai plus de réticences pour le candidat D (0 ou -1) et je rejette clairement les idées de E (-2).

Ainsi, chaque électeur pourrait donner son opinion pleine et entière, au lieu de choisir B alors qu'il préfère A, mais parce que B a plus de chances de l'emporter sur C qu'il rejette absolument. Il pourrait aussi exprimer son avis sur tous les candidats, indépendamment les uns des autres. Il aurait l'opportunité de dire clairement son approbation et aussi sa désapprobation.

Deux méthodes de calcul sont possibles pour déterminer les résultats : la somme ou la médiane (à condition que l'échelle soit qualitative sans être numérique).

Ainsi, c'en serait fini du vote utile. Chacun de nous aurait un vrai pouvoir d'expression.

Ce système existe. Reste à le mettre en oeuvre....

Voir les commentaires