Pour faire de grandes choses...

Publié le par Sirieix

Sup de Co Toulouse
Sup de Co Toulouse

"Pour faire de grandes choses, pour faire des choses merveilleuses, ..."

Lorsque j'étais étudiant à Sup de Co Toulouse, nous avions la chance d'être installés dans le prestigieux hôtel des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem. Autre avantage : le restaurant universitaire se trouvait au rez-de-chaussée du même bâtiment. Nous n'avions qu'à tourner le coin de la rue pour nous y rendre.

Les repas étaient servis dans une immense salle carrée, très haute de plafond, sur de grandes tables en formica, pour dix ou douze personnes, mises bout à bout et formant des rangées bruyantes.

"... il faut soulever l'enthousiasme de la jeunesse,..."

Chaque midi, un prédicateur venait, imperturbable, se jucher sur le rebord d'une des hautes fenêtres grillagées du restau-U, et déclamait d'une voix de stentor son sermon prosélytique, indifférent au bruit, insensible aux sarcasmes et aux quolibets, ignorant les jets de boulettes de pain.

"... il faut donner une foi et un idéal nouveau à l'humanité."

Et ainsi, chaque jour, à chaque déjeuner, pendant mes quatre années d'étude, j'ai entendu et retenu ce discours. Après quarante ans, je me souviens encore du début (peut-être parmi mes lecteurs se trouvera-t-il un ancien de Sup de Co qui voudra bien compléter les manques...)

"Un idéal nouveau, c'est :

- premièrement, l'amour de la vie,

- deuxièmement, la lutte contre la souffrance,

- troisièmement, la construction du paradis sur terre".

Quel programme ! Où et quand faut-il voter ?

Aujourd'hui où nous vivons une époque maussade, grise, sans idéal, où les politiques n'ont aucune vision d'avenir à nous proposer, où règne la loi du "chacun pour soi", de l'individualisme et du "j'ai tous les droits", il m'arrive de repenser à cette antienne, de la faire tourner dans ma tête avec gourmandise, comme un chocolat délicieux. Avec le temps, elle m'apparaît pleine de vérité simple, de bon sens et d'optimisme.

"L'amour de la vie, c'est l'amour des enfants..."

Voilà, ma mémoire cale à cet endroit. Quelqu'un connait-il la suite ?

Voir les commentaires

Et si on prenait le métro, pour les vacances ?

Publié le par Sirieix

Merci à Coco de m'avoir fait connaître cette carte, publiée par le blog republiqueduvin.fr.

Et si on prenait le métro, pour les vacances ?

Voir les commentaires