Le test des trois passoires

Publié le par Sirieix

Un lundi matin, dans l'entreprise ALTO RAGO, un salarié entra dans le bureau de son chef de service, et, après les banalités rituelles d'usage le lundi matin, en vint au fait de sa visite :

« Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur Dupont, celui qui prétend être ton ami ? dit-il.

- Un instant, lui répondit son supérieur avisé en levant la main devant lui. Avant que tu me le dises, j'aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires.

- Les trois passoires ? ...

- Mais oui. Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on voudrait dire. La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu vas me dire est vrai ?

- Non. A vrai dire, j'en ai simplement entendu parler, mais de source sûre, hein ... En fait, tu ne vas pas en revenir...

- Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité. Utilisons maintenant la deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien à son sujet ?

- Ah ça non ! Bien au contraire ! Il paraît que...

- Donc, interrompis le chef, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es pas certain qu’elles soient vraies. Venons-en à la troisième passoire, celle de l'utilité. Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ou aurait dit ?

- Oui... Non... Enfin, pas vraiment... Mais c'est important que tu saches...

- Alors, coupa à nouveau le chef, si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ? »