Pour réussir un entretien, passez un contrat !

Publié le par Sirieix

Dans la vie professionnelle, nombreuses sont les situations d'entretien : embauche, enquête, mise au point ("remonter les bretelles" à un collaborateur !), entretien professionnel annuel (pour la gestion des compétences et le management par objectifs), licenciement, etc.

"Un entretien, c'est une rencontre et un parcours" (Blanchet et Gottman, 1992 - L'enquête et ses méthodes : l'entretien, Nathan).

C'est un parcours : l'entretien se fait à deux (qui sont ces personnes ?), pour aller quelque part (quel est l'objectif ?). Il y aura donc une stratégie (quel chemin suivre pour atteindre l'objectif ?) et une tactique (comment parcourir ce chemin ?).

C'est aussi une rencontre : l'entretien crée une situation unique, qui a lieu à un moment donné, dans un lieu donné.

 

Pour réussir un entretien, il est nécessaire de bien placer le cadre dès le début. L'interviewer posera un cadrage efficace s'il explicite d'emblée

- voilà la finalité de l'entretien,

- voilà ce que j'attends de vous.

 

Afin de poser le cadre d'un entretien, je vous recommande de passer un contrat de communication dès le démarrage. En quelques phrases courtes et claires, vous devez faire comprendre à l'interviewé

  • la finalité de votre mission : à quoi servent les entretiens que vous menez,
  • qui vous êtes, et pourquoi vous avez choisi l'autre comme interlocuteur,
  • l'objectif que vous proposez d'atteindre à l'issue de l'entretien (en termes de résultat concret),
  • la règle du jeu : comment on va se parler, combien de temps durera l'entretien, va-t-il y avoir un enregistrement, quel retour pourrez-vous faire à l'interviewé, quelle confidentialité pouvez-vous garantir, etc.

Puis vous allez passer la parole à votre interlocuteur en lui donnant une consigne (décrire des éléments, ou évaluer des éléments). Cette consigne représente comment vous avez choisi d'aller vers l'objectif.

Attention : dans la situation d'entretien, l'autre est "sujet" et non "objet". Quand on pose une question, on n'obtient qu'une réponse. Le piège est d'avoir sa réponse.